« Aucune preuve » que les personnes guéries du virus soient prémunies contre une seconde infection, selon l’OMS

609

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a déclaré samedi qu’il n’y avait actuellement « aucune preuve » que les personnes guéries du COVID-19 et qui ont des anticorps soient protégées contre une deuxième infection du coronavirus.

Dans une note scientifique, l’agence des Nations Unies a mis en garde les gouvernements contre la délivrance de «passeports d’immunité» ou de «certificats sans risque» aux personnes infectées car leur exactitude ne pouvait être garantie. La pratique pourrait en fait augmenter les risques de propagation continue, car les personnes qui se sont rétablies peuvent ignorer les conseils sur la prise de précautions standard contre le virus, précise l’organisation.

«Certains gouvernements ont suggéré que la détection d’anticorps dirigés contre le SRAS-CoV-2, le virus qui cause le COVID-19, pourrait servir de base à un« passeport d’immunité »ou à un« certificat sans risque »qui permettrait aux individus de voyager ou de retourner au travail en supposant qu’ils sont protégés contre la réinfection », a déclaré l’OMS. «Il n’y a actuellement aucune preuve que les personnes qui se sont remises du Covid-19 et qui ont des anticorps soient prémunies contre une seconde infection», indique l’organisme dans son communiqué.

Le sujet de l’immunité au coronavirus avait été abordé dans notre JT du 10 Avril :

Reuters / RT