Attaque à la préfecture de police de Paris : des motivations encore floues

660

Si la piste terroriste n’est pas totalement écartée, la piste d’un conflit personnel est étudiée. La femme du suspect évoque une crise de démence la veille de l’attaque.

Pourquoi un fonctionnaire de la préfecture de police de Paris a-t-il poignardé quatre de ses collègues jeudi ? Les motivations de l’informaticien de 45 ans, employé au sein du service technique de la Direction du renseignement de la préfecture de police (DRPP), sont encore floues au lendemain de l’attaque.

Les perquisitions menées jeudi au domicile de l’homme et de sa compagne, à Gonesse (Val-d’Oise), n’ont pas révélé d’éléments accréditant l’hypothèse d’une radicalisation violente du suspect, converti à l’islam il y a 18 mois, a indiqué une source proche du dossier.

L’Express