Attaque à la préfecture de police de Paris : Castaner ne s’estime pas « personnellement responsable » des dysfonctionnements

632

Le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, dont certaines voix réclament la démission après la tuerie au couteau à la préfecture de police de Paris la semaine dernière, a estimé ce lundi 7 octobre qu’il n’était pas « personnellement responsable » du « dysfonctionnement d’Etat » dans la détection de la radicalisation du tueur, Mickaël Harpon.

C’est pas sa faute à lui. Ce lundi 7 octobre, le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, s’est dégagé sur France Inter de toute « responsabilité personnelle » quant aux défaillances ayant permis à Mickaël Harpon, employé à la préfecture de police de Paris présentant des signes de radicalisation, de perpétrer l’attaque ayant coûté la vie à quatre personnes jeudi dernier.

Marianne