AstraZeneca : Olivier Véran affirme que les Français vaccinés « ne sont pas en danger »

379

Cellule de crise pour le gouvernement français ! Alors que la France a suspendu les vaccinations avec l’AstraZeneca jusqu’à une décision de l’Agence Européenne, nouveau symbole de l’abandon de notre souveraineté, le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé ce matin sur BFMTV que les personnes vaccinées « ne sont pas en danger ». Une tentative d’éteindre le feu alors que les couacs se sont enchaînés au sein de l’exécutif. 

Le dimanche 14 mars, le Premier ministre Jean Castex, invité par le journaliste Samuel Etienne dans un live sur la plateforme Twitch, assurait qu’ « il faut avoir confiance dans ce vaccin et se faire vacciner ». Lundi, à peine 24 heures plus tard, Emmanuel Macron annonçait la suspension du vaccin AstraZeneca, suivant ainsi l’Allemagne. En effet, le gouvernement allemand a décidé hier de renoncer à l’AstraZeneca « à titre préventif », rapidement imité par la France et l’Italie. En cause, des cas de thromboses (un caillot sanguin conséquence d’un trouble de la coagulation) dont les liens avec l’administration du vaccin ne sont pour l’heure pas avérés.

Si dans cette crise du covid-19 le gouvernement semble naviguer à vue, il semble bien décidé à continuer à administrer le vaccin AstraZeneca. Olivier Véran a en effet ajouté vouloir « reprendre au plus vite et ardemment la campagne de vaccination ». La décision est toutefois déléguée à l’Union Européenne qui n’a pourtant, nous disait-on, pas de compétence en matière de santé.