Arménie : l’état-major de l’Armée somme le Premier ministre de démissionner

253

Les tensions se multiplient en Arménie, dans un pays fragilisé par les pertes militaires lors de la guerre de l’Artsakh qui s’est déroulée fin 2020. Suite au renvoi de Tigran Khatchatrian, adjoint du chef d’état-major d’Arménie par le Premier ministre Nikol Pachinian le 24 février, le commandement militaire a réagi en réclamant aujourd’hui la démission du Premier Ministre. Arménie Prospère, le principal parti d’opposition en Arménie, appelle également à sa démission : « Pachinian a une dernière chance de partir sans qu’il n’y ait de troubles ».

En réponse, le Premier ministre a dénoncé ce jeudi matin une « tentative de coup d’Etat militaire » avant de défiler dans les rues d’Erevan avec 20 000 partisans. L’opposition, elle, se dirige cet après-midi vers l’Assemblée nationale aux cris de « L’Arménie sans Nikol ! ». Moscou a appelé au calme  tandis que la Turquie, soutien militaire principal de l’Azerbaïdjan dans la guerre de l’Artsakh, a condamné « fermement »la « tentative de putsch ».