Antiracisme: un pasteur allemand propose de « décapiter » la statue de Bismarck à Hambourg pour sa politique coloniale

701

HAMBOURG (Allemagne). Le pasteur et ancien responsable des études pour la culture du souvenir à l’Académie protestante de Hambourg, Ulrich Hentschel, a proposé d’enlever la tête de la statue Bismarck. « Cela provoquerait une irritation. C’est extrêmement important, pour que la monumentalité et la force de ce monument soient brisées », a-t-il déclaré au NDR.

La statue du père de l’unification allemande dans le vieux parc de l’Elbe avait été la cible de polémiques à la suite du mouvement « Black Lives Matter ». Des plans visant à placer des plaques sur le monument avec des explications sur l’importance de Bismarck ne sont donc pas suffisants pour Hentschel. « A la fin, le vieux Bismarck ne doit plus dominer dans sa pose héroïque avec l’épée ».

Le clergé protestant a dénoncé la politique africaine de Bismarck. « Il est bien connu qu’après une première hésitation, il a fondé la politique coloniale allemande. Lors d’une conférence à Berlin, lui et d’autres se sont penchés sur une carte de l’Afrique, puis ils ont divisé le continent entre eux comme une bande de voleurs », s’indigne Hentschel.

Le pasteur a également déploré sa lutte contre les socialistes au XIXe siècle. « Il faut aussi se rappeler qu’il a interdit l’organisation qui a précédé le SPD. Des milliers de socialistes ont été emprisonnés et expulsés à l’époque ».

Junge Freheit