Anne Hidalgo pense que les réunions interdites aux Blancs de l’UNEF sont « très dangereuses »

252

Comme de nombreux responsables politiques de droite, la maire de Paris s’est insurgée contre les récentes déclarations de la présidente du syndicat, Mélanie Luce.

Une fois n’est pas coutume : Anne Hidalgo s’aligne… sur les positions de la droite. Alors que de nombreux responsables politiques LR et RN ont fermement condamné les récentes déclarations de la présidente de l’UNEF, Mélanie Luce, sur Europe 1, la maire de Paris s’est jointe au concert des indignations. Au même micro, l’édile a estimé que les réunions interdites aux Blancs qu’a évoqué la jeune femme étaient « très dangereuses » pour la République.

(…) Valeurs actuelles