Anne Hidalgo aurait vu « l’extrême-droite » à Paris samedi…

342

Dans un entretien accordé au Parisien après l’acte XVIII, Anne Hidalgo dit être « extrêmement choquée », avoir « assisté à des scènes incroyables » : « ce que j’ai vu (sic) ce soir, ce sont des groupes d’extrême droite qui veulent fragiliser la démocratie et des groupes de pilleurs ».
Euh… comme le tweete Dominique Jamet « Une visite chez l’ophtamo s’impose ».

En 1982, un film passablement leste et déjanté inspiré d’une pièce de théâtre éponyme, avait rencontré un certain succès : Elle voit des nains partout. La Blanche-Neige de Paris, elle, voit l’extrême-droite partout.
Du personnage de Grimm, elle a la chevelure de jais et la propension infantile à rester dans le conte phantasmagorique. Derrière les drapeaux noirs ou rouges à l’effigie de Che Guevara, elle discerne la vilaine fée extrême-droite. Et c’est sans doute cette même vieille sorcière extrême-droite — un peu masochiste – qui a tagué le symbole anarchiste et apposé cet autocollant « action antifasciste » sur la plaque commémorative dédiée au capitaine de police Xavier Jugelé ?

Comme disait Charles Péguy, « Il faut toujours dire ce que l’on voit. Surtout il faut toujours, ce qui est plus difficile, voir ce que l’on voit ». Ou changer de lunettes.

(…) La suite sur Boulevard Voltaire