Allemagne : après avoir commis un 542e délit, un migrant est relâché et ne sera pas expulsé

1604

Un demandeur d’asile qui a déjà commis 542 délits en Allemagne a été libéré malgré son casier judiciaire hors du commun. L’homme, originaire d’Afrique du Nord, dispose d’un moyen simple mais efficace d’empêcher son expulsion : il ne révèle rien sur lui-même. Personne ne sait qui il est ni d’où il vient. Jusqu’à présent, il a réussi, à plusieurs reprises, à bénéficier d’une « tolérance temporaire ».

Le sans-abri peut toujours traverser Francfort sans être inquiété. Le relevé de ses empreintes digitales n’a pas pu aider à l’identifier. La plupart du temps il se dit Marocain ou Algérien. Mais aucun de ces deux pays ne se sent responsable du demandeur d’asile. Si bien qu’après avoir été brièvement arrêté vendredi, l’homme a été relâché. Un tiers des procédures engagées à l’encontre de l’individu concernent pourtant l’acquisition et la possession de stupéfiants. Les autres concernent des faits de vol ou d’extorsion…

Kronen Zeitung (via Fdesouche)