Ali Rabeh, maire de Trappes, déclare vouloir porter plainte contre le professeur Didier Lemaire

786

Ali Rabeh, le maire de Trappes dans les Yvelines, veut porter plainte contre le professeur d’un lycée de sa ville, Didier Lemaire, pour des propos tenus ce matin dans L’Heure des Pros sur CNews. Ce professeur de philosophie au lycée de la Plaine de Neauphle à Trappes, enseignant depuis une vingtaine d’années, a décrit sa ville comme dévorée par le radicalisme islamiste. Il a évoqué l’existence de « foyers islamistes » et de jeunes « éduqués dans l’idée que les Français sont leurs ennemis », prêts “à passer à l’acte”.

Des propos peu au goût d’Ali Rabeh, le maire de Trappes : l’élu a annoncé son intention de porter plainte contre Didier Lemaire. Il accuse ce dernier de l’avoir diffamé dans une interview donnée l’année dernière à une chaîne étrangère, et d’être dans “une action politique”, reprochant également au professeur d’avoir écrit dans le magazine Causeur.

Ce n’est pas la première fois que Didier Lemaire pointe la montée du radicalisme à Trappes. Il avait déjà tiré la sonnette d’alarme une quizaine de jours après l’assassinat de Samuel Paty, le professeur d’histoire décapité par un islamiste Tchétchène, dans une lettre ouverte, publiée dans L’Obs le 1er novembre 2020. Dans cette lettre, le professeur dénonçait la montée du communautarisme islamiste : cafés interdits aux femmes, femmes subissant une pression pour porter le voile, départ de la communauté juive et maintenant, « des musulmans modérés et des athées »… Depuis, Didier Lemaire a subi de fortes pressions, des insultes et des menaces de mort. Depuis la publication de cette lettre, il est contraint d’être escorté par la police pour se rendre sur son lieu de travail.

Didier Lemaire pourrait être muté dans un autre lycée par l’Académie.