Alain Finkielkraut : « La honte d’être blanc a supplanté la mauvaise conscience bourgeoise. Cet auto-racisme est la pathologie la plus grotesque de notre époque »

790

Dans un entretien au Figaro Vox, le philosophe Alain Finkielkraut voit dans l’actualité qui a suivi la mort de George Floyd le déploiement d’un nouvel antiracisme qui tient moins à promouvoir l’égale dignité des personnes qu’à déconstruire l’hégémonie occidentale dans les pays occidentaux eux-mêmes. La notion de «privilège blanc» est, selon lui, une forme d’ «autoracisme» qui perpétue, sous une nouvelle forme, la mauvaise conscience de la classe bourgeoise.

le philosophe rappelle également que la dénonciation d’un «racisme systémique» et de violences policières racistes oublie que «dans les quartiers dits populaires, ce sont les policiers qui ont peur».

Le Figaro Vox