Air France envisage de supprimer entre 7.000 et 10.000 postes : « Le secteur aérien traverse une crise sans précédent, même le 11 septembre n’a rien à voir »

434

Air France bat de l’aile. Mercredi, la CGT a annoncé que la compagnie aérienne envisage de supprimer entre 7 000 et 10 000 suppressions de postes  sur un peu plus de 52 000 salariés, dans les jours qui viennent. Environ 2 000 hôtesses et stewards seraient ciblés par la direction, dans le cadre d’une rupture conventionnelle collective. 100 à 300 pilotes pourraient suivre le même chemin et l’entreprise viserait principalement les pilotes les plus âgés, en particulier les commandants de bord des A380 que la compagnie a commencé de sortir de sa flotte. De son côté, le gouvernement a demandé à Air France de ne pas engager de départs contraints. Malgré ces postes menacés, le ministre de l’économie a défendu le soutien de 7 milliards d’euros accordés à Air France par l’Etat, sans condition formelle sur l’emploi.

« Le secteur aérien traverse une crise sans précédent, même le 11 septembre, le SARS, la crise économique de 2008 n’avaient rien à voir avec ce que nous vivons aujourd’hui. En gros, 90% de la flotte de la plupart des compagnies est au sol, le trafic a chuté d’environ 80-90%, donc les avions n’ont pas volé pendant trois mois et les passagers ne sont plus là. Il n’y a plus de chiffre d’affaires, plus de revenus dans les compagnies et le retour à l’équilibre devrait prendre un certain temps« , a indiqué Alexandre de Juniac, l’ancien PDG de la compagnie, ajoutant qu' »Il n’est donc pas illogique que les compagnies s’adaptent et qu’elles soient malheureusement amenées à procéder à des restructurations importantes. La situation d’Air France n’est pas très différente de celles de la Luftansa, de la British Airways ou de compagnies américaines, canadiennes ou asiatiques. A notre grand regret, notre grand désespoir. Cela montre que le trafic n’a pas retrouvé et ne retrouvera pas avant un certain temps le niveau qu’il a connu auparavant, qui va permettre le plein emploi dans ces compagnies aériennes. »

LCI