Agnès Buzyn, toujours en course? – Thibault Bastide

448

Agnès Buzyn va-t-elle renfiler son costume de candidate à la mairie de Paris?  C’est en tout cas ce qu’a laissé entendre le délégué général de la République en Marche, Stanislas Guérini. Interrogé ce lundi 25 mai, le représentant du parti présidentiel a assuré que l’ancien ministre de la Santé restait déterminé à aller au bout de sa campagne. Une annonce surprenante alors que la candidate LREM, arrivée en troisième position derrière Anne Hidalgo et Rachida Dati, est fragilisée depuis sa sortie fracassante au lendemain du premier tour. En effet, elle avait affirmé avoir prévenu le chef de l’État et le premier ministre dès le mois de janvier de la vague épidémique qui venait, tout en qualifiant de «mascarade» la tenue des élections municipales.

Si le maintien de la candidature d’Agnès Buzyn a, un temps, était remis en question, il semblerait, donc, que l’ancien ministre tienne sa place le 28 juin prochain.

Et la majorité a un tout nouvel argument à faire valoir. Pour relancer la candidate, Stanislas Guerini a rappelé qu’Agnès Buzyn avait été utile pendant cette crise sanitaire, puisqu’elle a soigné des gens. Après le premier tour, elle aurait ainsi enfilé une blouse de médecin pour prêter main-forte au personnel soignant de l’hôpital militaire Percy à Clamart. Un argument qui devrait revenir avec insistance pendant la campagne électorale.

Cela ne devrait pas suffire pour redorer le blason de la candidate. D’autant, que les révélations à son encontre se sont multipliées pendant la crise sanitaire.

Ainsi, la présence d’Agnès Buzyn au second tour ne devrait pas réellement bouleverser l’issue du scrutin, ce qui pourrait permettre à l’ancien ministre de la Santé de renfiler une nouvelle fois sa blouse et,donc, d’être utile, selon les propres termes de ses petits camarades de la majorité présidentielle.

Thibault Bastide