Affaire Traoré : « Si véritablement il y a immixtion par la garde des Sceaux, il y aurait une atteinte extrêmement grave », selon le Syndicat de la magistrature

532

[…]

franceinfo : La famille d’Adama Traoré affirme avoir reçu une invitation de la garde des Sceaux, sans rentrer dans le fond du dossier que pensez-vous  d’une telle invitation ?

Sarah Massoud : Si véritablement il y a eu des contacts, un appel à rendez-vous de la garde des Sceaux à destination d’une partie (l’avocat) dans une affaire qui est en cours, ce serait extrêmement grave et totalement attentatoire à la séparation des pouvoirs. C’est le président de la République, d’après la Constitution, qui est garant de l’indépendance de l’autorité judiciaire. Donc si véritablement il y a immixtion dans une affaire en cours par la garde des Sceaux alors que les juges d’instruction doivent travailler sereinement, il y aurait une atteinte extrêmement grave. Ce ne serait pas la première fois. Il y a déjà eu le cas de la part d’Emmanuel Macron dans l’affaire Halimi.

France Info