Affaire Matzneff : Michèle Barzach, ex-ministre de la Santé, entendue par la police. Elle prescrivait la pilule aux jeunes filles mineures que l’écrivain amenait dans son cabinet.

1031

D’après les informations du Monde , Michèle Barzach a été entendue le 2 mars par l’Office central pour la répression des violences aux personnes (OCRVP) dans le cadre de l’affaire Matzneff. Gynécologue dans les années 1970, puis ministre de la Santé entre 1986 et 1988 dans le second gouvernement Chirac et présidente d’Unicef France entre 2012 et 2015, elle prescrivait la pilule aux jeunes filles mineures que Gabriel Matzneff amenait dans son cabinet.

Le Figaro: « En se plongeant dans les mémoires de Gabriel Matzneff, les policiers de ce service chargé de l’enquête pour « viols sur mineurs de moins de 15 ans » ont découvert le rôle qu’avait joué l’ancienne gynécologue dans les années 1970. Alors qu’elle exerçait dans le XVe arrondissement parisien, elle prescrivait en toute conscience la pilule aux jeunes filles sur lesquelles l’écrivain jetait son dévolu.

Un rôle également confirmé aux enquêteurs par un nouveau témoignage publié fin mars dans le New York Times . Francesca Gee, aujourd’hui âgée de 62 ans, y dénonce le joug de l’auteur français, avec lequel elle aurait vécu une relation traumatisante pendant trois ans, et ce dès l’âge de 15 ans quand lui en avait 37. Gabriel Matzneff mentionnait lui-même le nom de Michèle Barzach dans Elie et Phaéton, l’un de ses journaux intimes. Après trois mois de relation, à l’automne 1973, il décide ainsi d’emmener Francesca Gee chez un gynécologue «qui accepte de lui prescrire la pilule sans prévenir sa mère», écrit-il. »

(…) Le Figaro