Accusé de viols, PPDA porte plainte pour « diffamation » et « dénonciation calomnieuse »

379

Accusé de viol, l’ancien présentateur vedette de TF1 porte plainte pour « diffamation » et « dénonciation calomnieuse ». Patrick Poivre d’Arvor, aujourd’hui âgé de 73 ans, est visé par une enquête préliminaire pour « viols », déposée par l’écrivain Florence Porcel, 37 ans.

Alors que l’enquête visant Patrick Poivre d’Arvor en est à ses débuts, l’ancien présentateur a nié dans un communiqué transmis à l’AFP, invoquant « une dénonciation calomnieuse inspirée par une quête de notoriété inconvenante », et se dit « révolté par la manière dont on cherche à l’instrumentaliser pour assurer la promotion d’un roman ». Le roman en question, c’est celui de son accusatrice, Florence Porcel. Dans Pandorini (Editions JC Lattès), paru début janvier, l’auteur raconte l’histoire d’une jeune femme manipulée et violée par « un des hommes les plus célèbres de France ». Un roman « inspiré d’un épisode de sa vie», quand l’auteur, en 2004, alors âgée de 21 ans, aurait été violée par Patrick Poivre d’Arvor dans son bureau au siège de TF1 à Boulogne-Billancourt dans les Hauts-de-Seine.

L’avocat de « PPDA », Maître François Binet, a confirmé auprès de France Télévisions que deux plaintes seront déposées ce jour : une pour « diffamation publique » à l’encontre du journal Le Parisien et du journaliste auteur de l’article sur cette affaire, et l’autre pour « dénonciation calomnieuse » à l’encontre de Florence Porcel.

L’enquête pour « viols » a quant à elle été confiée à la Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP).