660 médecins de l’hôpital public menacent de démissionner faute de « négociations » avec Agnès Buzyn

431

Dans une tribune parue dimanche 15 décembre dans le Journal du dimanche (JDD), 660 médecins de l’hôpital public – chefs de service, responsables d’unités ou médecins hospitaliers – menacent de démissionner si le ministre de la Santé, Agnès Buzyn, n’ouvre pas de « réelles négociations » pour desserrer la contrainte imposée à l’hôpital public.

« Les médecins hospitaliers ont eu beau sonner l’alarme, la rigueur est devenue austérité, puis l’austérité, pénurie« , écrivent notamment les signataires de la tribune, venus de « toutes spécialités, de tous hôpitaux, de toutes régions » et membres du collectif Inter-hôpitaux qui appelle à la mobilisation mardi prochain.

Pour ces médecins, les mesures annoncées en novembre par le gouvernement pour répondre à la crise dans l’hôpital public ne répondent pas aux besoins des établissements. Par exemple, ces mesures « se résument pour 2020 à moins de 300 millions supplémentaires, alors que de l’avis général, il manque 1,3 milliard d’euros pour répondre à la seule augmentation des charges ».

Orange actu