Terrorisme. Une étude révèle que 60% des Français partis faire le djihad en Afghanistan, Bosnie ou Irak entre 1986 et 2011 ont récidivé

632

Une étude réalisée par le Centre d’analyse du terrorisme révèle que 60% des Français partis faire le djihad entre 1986 et 2011 en Afghanistan, Bosnie ou Irak, ont récidivé à leur retour. Un constat sans appel. Ce qui signifie que six « revenants » sur dix « ont été condamnés en France ou à l’étranger postérieurement à leur retour pour des infractions terroristes distinctes de leur seul séjour sur zone ».

Les infractions citées dans l’étude concernent des faits allant de l’attentat au projet d’attentat, en passant par le soutien logistique ou financier à un réseau terroriste et le séjour sur un autre théâtre d’opérations. 166 djihadistes sont visés par cette enquête.

A noter que les Français partis rejoindre le groupe État islamique en Irak et en Syrie n’ont pas été pris en compte dans le cadre de cette étude, cette période étant actuellement trop proche pour pouvoir être étudiée.

L’Express