4523 Gilets Jaunes interpellés

457

Les forces de l’ordre ont procédé à 4523 interpellations depuis le 17 novembre dans les rangs des Gilets Jaunes. Parmi ces personnes arrêtées, 4099 ont été placées en garde à vue.

« Il n’y a pas eu d’interpellations préventives mais nous avons procédé à des contrôles préventifs qui ont conduit à interpeller des individus en possession d’armes par destination », a expliqué lundi, Laurent Nunez, le secrétaire d’État auprès du ministre de l’Intérieur. Ces contrôles « consistent à faire ouvrir les sacs, et interpeller les individus que l’on trouve en possession d’armes par destination », précise le secrétaire d’État. « On constate une infraction et ensuite les individus sont placés en garde à vue (…) où les investigations se poursuivent. On constate ou pas la réalité de l’infraction, qui est la volonté ou non de participer à un attroupement armé ».

Un avocat qui défend un couple et leur fils de 21 ans qui ont été « arrêtés dès 8 heures du matin » samedi, alors qu’ils « ne détenaient aucune arme » dénonce une « dérive autoritaire du pouvoir. »