3600 trottinettes électriques « sabotées » par « Extinction Rebellion » en marge de la grève du 5 décembre

140

Le groupe écologiste radical Extinction Rebellion a revendiqué le « sabotage » de milliers de trottinettes électriques en marge de la mobilisation du 5 décembre en dénonçant leur impact écologique et affirmant leur soutien à la grève générale contre la réforme des retraites. À Paris, Lyon et Bordeaux, ces trottinettes qualifiées de «briseuse de grève» par le groupe, ont vu leur « QR code » recouvert, les rendant inutilisables.

Pour empêcher le déblocage des appareils à l’aide du téléphone de l’utilisateur, les activistes ont recouvert « les QR codes pour les rendre inutilisables », précise l’organisation dans son communiqué. Sur les 3.600 trottinettes mises hors d’usage, 2.020 engins étaient à Paris, 1.500 à Lyon et 90 à Bordeaux (90). Il ne s’agit toutefois pas d’une dégradation permanente, a souligné une source à XR.

«Contrairement à leur image de mode de déplacement doux et vert, les trottinettes électriques sont une catastrophe écologique», déclare le groupe dans un communiqué, promettant de renouveler l’opération «jusqu’à mettre ces jouets des capitalistes verts hors de nos villes».

Sputnik / Photo : Twitter Extinction Rebellion