3 mesures pour calmer la grogne

422

Le Premier ministre Édouard Philippe a annoncé trois mesures afin de calmer la colère des Gilets Jaunes, des décisions qui pourraient s’avérer coûteuses pour le gouvernement :

  • Suspension de la hausse de taxes sur les carburants (pour 6 mois)
  • Renonciation à la convergence fiscale du diesel et de l’essence (pour 6 mois)
  • Suspension de la hausse des taxes sur le Gazole non routier (pour 6 mois)

Selon l’exécutif, ces hausses auraient dû rapporter 3 milliards d’euros pour l’année 2019, soit 1,5 milliard de manque à gagner pour un report de six mois. Édouard Philippe souhaite, durant ces six mois, trouver « des mesures d’accompagnement justes et efficaces », assurant être prêt à en tirer les conséquences s’il échouait.

De plus, le tarif régulé de l’électricité et du gaz n’augmentera pas jusqu’au 31 mars et le contrôle technique ne subira pas de durcissement avant l’été (repoussé aussi de 6 mois).

Cette pause suffira-t-elle à calmer la colère des Gilets Jaunes ? Éric Drouet, l’un des initiateurs du mouvement des Gilets Jaunes, a déjà confirmé qu’il manifestera samedi malgré les annonces du Premier ministre…