3 000 magistrats signent une tribune pour dénoncer leurs conditions de travail

1799

Dans une tribune parue mardi 23 novembre dans le journal Le Monde, 3 000 magistrats et une centaine de greffiers ont dénoncé la dégradation de leurs conditions de travail.

Ils dénoncent notamment le manque de temps pour traiter les dossiers : « Nous ne voulons plus d’une justice qui n’écoute pas, qui raisonne uniquement en chiffres, qui chronomètre et comptabilise tout. » L’Union syndicale des magistrats écrit dans un communiqué relayant cette tribune : « Les magistrats n’en peuvent plus. La justice est à bout de souffle et ne peut plus remplir ses missions. » Les magistrats dénoncent les audiences surchargées et une vision « gestionnaire » de leur métier.