15 élus et 250 adhérents des Républicains hostiles à Eric Ciotti quittent le parti

3962

Quinze élus LR, membres de la majorité du maire de Nice Christian Estrosi, de la métropole ou du département des Alpes-Maritimes, ont annoncé lundi leur départ des Républicains.

Le bastion droitier d’Eric Ciotti voit une partie de ses adhérents quitter les Républicains. Second derrière Valérie Pécresse lors de la Primaire avec près de 40% des voix, le député des Alpes-Maritimes a au moins remporté la bataille idéologique au sein du parti.

Parmi les sortants : Anthony Borré, premier adjoint au maire de Nice et plusieurs adjoints ; Pierre-Paul Leonelli, vice-président de la Métropole Nice-Côte-d’Azur ; Joseph Segura, maire de Saint-Laurent-du-Var et son premier adjoint ; et Thomas Berettoni, conseiller régional.

Près de 250 adhérents LR niçois ont également annoncé quitter le parti. Pour justifier leur décision, des élus niçois ont déclaré : « Parce que nous sommes attachés aux valeurs gaullistes (…), nous n’avons jamais hésité à faire barrage à l’extrême droite (…), il est inconcevable d’avoir le moindre mot de soutien en faveur d’Eric Zemmour et d’appeler à voter pour lui. », chacun semble libre de choisir la ligne politique qu’il plébiscite.

On assiste à une bisbille chez Les Républicains, enclins à trier les bons et les mauvais soutiens de la candidate LR à l’élection présidentielle Valérie Pécresse.