14 Juillet : vers une nouvelle farce ? – Olivier Frèrejacques

310

L’annulation du traditionnel défilé militaire du 14 juillet laisse craindre le pire… En effet, depuis plusieurs années, les commémorations et autres festivités de la république réservent des surprises souvent controversées. On se rappelle notamment des évènements de Verdun en 2016, qui avait vu des jeunes incités à fouler les tombes des soldats morts sur le front…

Craindre le pire

Si l’Elysée affirme que la situation pourrait être réévaluée, tout porte à croire que le 14 juillet 2020 ne ressemblera en rien au défilé connu habituellement dans la plus célèbre avenue du monde. Si le président de la république a affirmé qu’il rendra « hommage aux soignants » et qu’une cérémonie militaire aurait lieu place de la Concorde, une sortie surprise des équipes de communication du président n’est pas à exclure. Et si le président cherche une inspiration dans l’actualité récente, américaine notamment, le pire est à craindre…

Personne ne sera satisfait

Privé de leur défilé, les militaires seront naturellement déçus. Salué par Emmanuel Macron, le personnel soignant ne devrait pas être particulièrement sensible à ce geste symbolique. Depuis le début de son quinquennat, le président ne s’intéressait guère au personnel de santé et les manifestations de ceux-ci, parfois réprimées violemment par sa police, n’ont pas donné une image très « médico-compatible » au pensionnaire de l’Elysée. Aujourd’hui, en lieu et place des revalorisations salariales, l’exécutif tente de les séduire à coup de breloques…
A ce « Panthéon » médical pourrait être ajoutée une délégation de « héros du quotidien » faite de commerçants, de conducteurs de bus et de professeurs… On a les héros qu’on mérite !