11 Novembre : La gaffe de la France

313

La Serbie a été injustement humiliée durant la commémoration du 11 novembre, le président serbe ayant été placé hors de la tribune officielle.

«On a merdé»

Alexandre Vucic, président de Serbie, a été placé en dehors de la tribune officielle de commémoration du 11 novembre, le plaçant donc hors du champ des caméras. Alors que se trouvaient aux côtés du président français les présidents russe, américain, italien et roumain mais aussi les représentants des anciens pays ennemis, les présidents bulgare et turcs ainsi que la chancelière allemande, le représentant de la Serbie, qui a perdu 28% de sa population pendant la guerre, a été prié de s’asseoir à la tribune d’en face au milieu des ministres subalternes, diplomates et autres people.

1.200.000 morts pendant la Grande Guerre

La Serbie multiplie depuis l’année dernière les hommages et cérémonies afin d’honorer une amitié avec la France symbolisée par les milliers de tombes de Poilus à Skopje ou a Belgrade, libérées à l’époque par les divisions franco-serbes. La Serbie avait perdu 1,2 million d’hommes durant le premier conflit mondial, soit environ 28% de sa population.

Mécontentement des Serbes

La presse serbe s’est insurgée contre cette humiliation, jusqu’à réclamer que des rues « de Paris » ou « de France » soient débaptisées. Des excuses ont néanmoins été présentées par l’ambassadeur de France en Serbie et ont été acceptées par Alexandre Vicic.

Le Figaro