Journal du vendredi 9 juin 2017 – Macronmania : la recette indigeste

Journal du vendredi 9 juin 2017 – Macronmania : la recette indigeste

Les titres : Macronmania : Renouvellement et transparence, la recette indigeste – Europe / Royaume-Uni : échec des conservateurs – Société / Airbnb, une entreprise au service de l’immigration – Santé / Quand cosmétique rime avec toxique ! – International / James Comey règle ses comptes

Cap sur l’Assemblée / Macronmania : la recette indigeste

Renouvellement, transparence, moralisation, c’est le trio gagnant de la Macronmania ! Depuis la campagne présidentielle, l’ancien banquier a vendu son projet comme un produit, avec l’aide des médias traditionnels qui célèbrent désormais son état de grâce. Pourtant, ce prétendu renouveau est bien discutable.

52 % de candidats issus de la société civile, renouvellement de la classe politique, loi sur la moralisation… Voilà la grande braderie Macronmania. “La société civile” est devenue un nouveau label à la mode pour se parer de modernité. L’expression est reprise en boucle dans les médias traditionnels et tout le monde se pâme devant la représentativité des Français. Pourtant, si La République En Marche a bien vendu son produit, il y a tromperie sur la marchandise. En effet, pour le mouvement, toute “personne n’ayant jamais effectué de mandat politique” fait partie de la société civile. On peut donc imaginer que les malheureux candidats à diverses élections, jamais parvenus à obtenir un mandat… peuvent se targuer d’être partie intégrante de la société civile… Loser ? Râté ? Poulidor des élections, NON ! Société civile… Sur le papier, c’est évidemment plus vendeur pour la Macronmania. Dans cet ordre d’idées, si 281 candidats sur les 525 n’ont jamais eu de mandat, ils ne sont plus que 249 à ne s’être jamais présentés. Par ailleurs, parmi ceux qui restent, certains ont eu des fonctions dans des partis politiques et ont participé activement à des campagnes électorales. Dans ce cas, le candidat de la 2e circonscription de Moselle, Ludovic Mendes, qui était dans les campagnes de Martine Aubry puis de François Hollande… Marie Guevenoux, candidate dans la 9e circonscription de l’Essonne était quant à elle salariée de la campagne de François Fillon.

On retrouve également parmi les candidats d’anciens secrétaires ou conseillers de responsables politiques. On compte également douze assistants parlementaires…

Décidément, la société civile a bon dos. Et au delà des politiciens sans mandat, on peut également revenir sur le soutien passif à de vieux briscards… C’est le cas pour Manuel Valls, où malgré les dossiers de demande d’investitures, la République en Marche n’a étiqueté personne pour ne pas gêner l’ancien premier ministre… Une manière de rouler pour lui, sans se salir…

Autre personnalité au rang des vieux briscards, Gérard Collomb, promu ministre de l’intérieur… Fidèle d’entre les fidèles, le maire de Lyon est tout simplement conquis par le charme d’Emmanuel Macron… et il compte bien rendre son amour contagieux.

Autre petit biais dans les prétendues vertus du renouvellement… Alors qu’il sous-entend que la classe politique sera davantage représentative des Français, grâce à cette sacro-sainte société civile, on s’aperçoit que la réalité est un peu différente. En effet, les candidats du mouvement présidentiel sont le plus souvent à l’image du patron… Ainsi, on retrouve les élites de la nation à tous les étages… 10 énarques, 50 sciences-po, et une petite cinquantaine de personnes issues d’écoles de commerce, dont une dizaine d’HEC et une autre dizaine de l’ESSEC… En revanche, pas de secteur primaire… Chez en Marche, on crée des richesses avec du vent… pas avec la terre !

L’Assemblée peut donc dormir sur ses deux oreilles et s’attendre à voir un wagon d’élites en remplacer un autre.

Bien sûr, la Macronmania n’a pas non plus oublié de mettre des figures issues de la diversité sur ses plaquettes de communication. On retrouve ainsi porté aux cieux, Hervé Berville, candidat dans la circonscription de Dinan dans les Côtes-d’Armor. Richard Ferrand s’était empressé de présenter aux médias le jeune homme de 27 ans, diplômé d’économie à Science-po Lille et à Londres, né au Rwanda puis adopté en France.

Ainsi, malgré l’absence de représentants des couches populaires et le soutien apportés à de vieux loups socialistes, la communication bien rodée du gouvernement semble avoir son petit effet auprès de l’opinion. Pas moins de 30 % des Français s’apprêtent à voter pour un candidat En Marche dimanche… Le mouvement d’Emmanuel Macron pourrait alors obtenir une large majorité au soir du 18 juin, avec un groupe approchant les 400 députés…Un vrai raz de marée.

Mais avec autant de députés issus directement du milieu privé, ce sont bien les conflits d’intérêts qui pourraient faire leur lit dans l’hémicycle… Le tout avec un manque de connaissance de l’appareil législatif…

1) Europe / Royaume-Uni : échec des conservateurs

Et puisque nous quittons tout juste les élections législatives en France, jetons un coup d’œil à ces mêmes élections outre Manche ! Le parti conservateur et son leader Theresa May avait provoqué ces élections pour disposer d’une plus large majorité… un pari raté qui n’empêchera pas au premier ministre de se maintenir.

2) Société / Airbnb, une entreprise au service de l’immigration

Airbnb se recycle dans l’hébergement de migrants ou plutôt Airbnb vous recycle dans le logement de clandestins ! L’entreprise californienne habituée aux coups de com’ politiquement correct propose à ses clients d’accueillir des clandestins pour quelques jours… et plus si affinité.

3) Santé / Quand cosmétique rime avec toxique !

Les produits cosmétiques dangereux pour votre santé ! L’association de consommateurs UFC a rendu public une liste des produits cosmétiques indésirables dont certains sont interdits. Pourtant ces produits sont en vente libre dans les rayons.

4) International / James Comey règle ses comptes

Donald Trump lâché par l’ancien directeur du FBI ! James Comey a été auditionné par le Sénat américain dans le cadre des suspicions d’interférences russes dans l’élection présidentielle. Une audition qui apparaît comme un règlement de compte.

5) L’actualité en bref

Manchester, Londres et maintenant Newcastle ! Un individu armé d’un couteau a pris en otage, ce vendredi matin, plusieurs employés d’un centre de recherche d’emplois. Traité comme un acte isolé par les autorités, la police a annoncé qu’il n’y avait pas de blessés. L’individu, dont on ignore pour le moment l’identité, a été arrêté et écroué….

***

Un peu de nécrologie à présent ! Dans l’Yonne, au nord-est de la Bourgogne,  quatre squelettes ont été retrouvés  lors d’un chantier. Immédiatement le spectre d’anciennes victimes du tueur en série Emile Louis a ressurgi… mais cette piste semble être écarté par le procureur de la république d’Auxerre qui évoque des squelettes bien alignés qui feraient plutôt penser à un ancien cimetière. Une hypothèse qui exclurait la piste menant au boucher de l’Yonne.

 

Et dans le sud-ouest du pays s’est à Bordeaux que la police a fait une découverte macabre. une dame de 79 ans a été retrouvée morte les yeux énucléés. Son compagnon, âgé de 69 ans, a déclaré avoir mangé les yeux de la victime… avant de finalement se rétracter. Pour y voir plus clair une enquête criminelle a été ouverte.

***

L’équipe de football D’Arabie Saoudite s’abstient de respecter une minute de silence. Jeudi, lors d’une rencontre opposant l’équipe saoudienne à l’Australie, une minute devait être respectée avant le coup d’envoi afin de rendre hommage aux victimes de l’attentat de Londres. Les joueurs saoudiens ont préféré s’éparpiller sur le terrain.

https://youtu.be/205wUJswjJ8

Une attitude qui a fait réagir les dirigeants australiens. La fédération saoudienne de football a présenté ses excuses mais a toutefois expliqué que cette tradition ne faisait pas partie de la culture saoudienne.

***

Et un exploit sportif pour finir ! L’américain Alex Honnold a réalisé la première ascension en solitaire intégral de l’une des parois les plus mythique du monde de la grimpe : « El Capitan » située en Californie dans la vallée du Yosemite située dans la Sierra Nevada.

Samedi 3 juin, parti à 5h30 du matin, cet alpiniste chevronné âgé de seulement 31 ans a bouclé l’ascension, sans corde, en 3 heures et 56 minutes de cette paroi de 900 mètres de haut cotée 7c+ pour les connaisseurs. C’est la voie la plus difficile jamais réalisée en solo intégral.

Généralement les grimpeurs qui s’attaquent à la paroi atteignent l’arrivée après une à deux journées d’escalade.

Dernières émissions

Pour aller plus loin :