Politique et Eco n°119 : la Sécurité Sociale au bord du gouffre

Olivier Pichon reçoit Claude Reichman président du MPLS (Mouvement pour la Liberté de la Protection Sociale). A l’heure où la classe politique se livre au faux débat de sa prolongation la Sécurité Sociale est en coma dépassé non seulement financier mais juridique et politique : les jugements s’accumulent qui démontrent son inconsistance juridique et sa mise en concurrence de fait et de droit.

1. Un système aux abois

  • Un monopole abrogé.
  • Les tribunaux français comme le Caligula de Camus : «  continuez je ne vous écoute pas ».
  • Un juge du TASS (tribunal des affaires sociales) menace physiquement en plein tribunal un justiciable, syndicaliste.
  • 15 millions de retraités sans certitudes sur le paiement de leur retraites.
  • Le livre blanc de Michel Rocard l’avait annoncé : de quoi faire tomber les gouvernements.
  • Rien ne se passe, mais le système risque l’effondrement !
  • Les candidats à la présidentielle, candidats à conduire le train fou !
  • Côté maladie ce n’est pas mieux, la grippe démontre comment après avoir découragé les médecins libéraux M. Touraine ministre de la santé fait appel à eux pour remédier à l’’épidémie.
  • Quand le médecin est payé autant que le balayeur, un système soviétoïde.
  • Le triomphe du compassionnel, hommes politique, journalistes…

 

2. Du RSI aux URSSAF, vide juridique et cacophonie judiciaire

  • Le RSI partie la plus fragile de l’édifice.
  • Les origines de sa création en 2006 : masquer le caractère de mutuelle et donc la possibilité de concurrence.
  • Textes bâclés, prélèvements erratiques et mortifères pour l’activité.
  • Les préfets n’ont pas pris les arrêtés de création des caisses du RSI : illégalité de fait.
  • La CADA constate que le RSI est incapable de fournir ces pièces.
  • Illégalité des appels de cotisation.
  • Le MPLS demande la dissolution du RSI.
  • La méthode comparable à celle qui fit tomber Al Capone par des biais juridiques inattendus.
  • Les URSSAF sont des mutuelles, dont l’immatriculation (code SIREN) est demeurée volontairement cachée.
  • L’arrêt du Conseil d’Etat, un coup de tonnerre. (4 novembre 2016), les commissions de recours amiables en question.
  • Légitimité de suspendre les paiements.
  • L’impossible modification du système, aucune réaction gouvernementale, la justice suspend de fait toute décision.

 

3. 750 milliards pour la Sécurité sociale 40 milliards pour le budget de la Défense

  • La sécurité sociale contre la sécurité nationale.
  • Claude Reichman porte plainte contre les ministres Touraine et Urvoas.
  • Un pays de non droit !
  • Le Conseil d’Etat contre le système ?
  • Analogie avec la chute du mur de Berlin.
  • Retour aux ordonnances fondatrices de 1945.
  • Le MPLS et les autres syndicats boycottent les TASS
  • Les TASS (tribunaux des affaires sociales) dissous, les juges sont payés par la sécurité sociale, conflit d’intérêt manifeste.

L’épreuve de vérité est proche pour le système social français.

Dernières émissions

Pour aller plus loin :