Christian Combaz : La France de Campagnol / COMPIL du 26 AU 30/12/2016

Propagande de Noël
Elle me sort de son sac le premier numéro de la collection, une couverture bleue qui porte un titre qui fait très Noël et qui rappelle un peu la visite des rois mages à Bethléem, ça s’appelle “les trois étoiles”, sauf que là les héros ce ne sont pas des rois mages mais des petits garçons, Ahmed, Tarek et Elias qui se jurent que rien ne les séparera, dit la quatrième de couverture, mais “c’est la guerre en Syrie et la famille de Tarek décide de se réfugier en France”. Vous observerez au passage que la famille de Tarek, ne se demande pas qui voudra bien l’accueillir, quel pays dans le monde, elle “décide” de se réfugier où ? en France. En plus le livre nous parle d’une famille venue de syrie alors qu’on a bien vu que les neuf dixièmes de ceux qui “décident” de venir chez nous sont plutôt des célibataires Maliens .

Peintres de Noël
Noël est un moment privilégié, à cause des fameux marchés de Noël pour voir ressurgir un continent qui résiste, celui des artistes amateurs, amateurs ou professionnels d’ailleurs, mais des artistes qui vendent ailleurs que dans les galeries et autre chose que des tableaux peints à la bombe fluo. Quand on sillonne la France on s’aperçoit que les trois quarts des gens qui dessinent et qui peignent sont devenus des maquisards, et que l’art dit contemporain fait l’objet d’une espèce de propagande totalitaire qui utilise toujours les mêmes mots sur lesquels il est inutile de revenir, ce n’est pas mon objet. Pour une fois au lieu de débiner les artistes contemporains qui collent des feuilles mortes et des pompes à vélo sur une toile cirée et qui sont le nième avatar des médecins de molière, je voudrais vous vanter les mérites de tous ces gens qui ont un bon coup de crayon.

La récré sans maître
Je m’apprêtais à entendre les critiques socialistes habituelles. Mon ami l’ancien instituteur était socialiste évidemment, guitariste, pacifiste, il adorait Renaud et les Beatles, le vrai instit des années 80 quoi, je le connaissais depuis trente ans, je pensais qu’il allait me dire : alors ça c’est bien l’économie libérale, le jeu des rivalités que tu encourages, tu laisses les gens se comporter entre eux comme dans une meute, c’est la loi du plus fort.

Eh bien pas du tout. Il n’a pas dit ça. Il m’a dit normalement, le maître doit se substituer à toutes les rivalités dans la cour, il doit imposer sa loi avant que les enfants les plus forts n’imposent la leur aux plus faibles. C’est la seule méthode .

Un peu stupéfait je lui dis mais attends, maintenant tu justifies l’autorité personnelle des profs, il me dit non, je justifie l’autorité, la sévérité, à condition qu’elles ne soient pas personnelles justement. Il faut que le prof s’arrange pour faire comprendre qu’il est là pour faire appliquer une règle, des règles, qui le dépassent, et que sa personne n’a aucune importance. Du coup les enfants sont convaincus que la discipline c’est pour tout le monde même pour lui .

Frimeurs de village
Il existe une catégorie de ruraux très particulière, celle des anciens frimeurs de village qui sont partis conquérir le monde en disant moi je vais faire ceci et cela, je vais pas croupir ici merci bien etc, et qui sont revenus huit ans après amers, quadragénaires, divorcés et plus pauvres qu’avant. Ils sont partis sur la promesse de réussir et dans les premières années on a vraiment cru qu’ils avaient réussi. Ce sont les gens, jeunes hommes et jeunes femmes, qui ont essayé d’entrer dans le jeu économique à la Macron, vous savez celui où on bosse pour se payer son costard, et qui sont partis tenter leur chance à Nice Marseille ou Cannes, là où, disaient-ils, il y avait du fric. Mais ils l’ont fait avec des moyens personnel limités, un QI médiocre, un égo qui dépasse de tous les côtés.

Normes européennes
Il me semble avoir illustré que pour les assurances auto ou le contrôle technique, une grande partie de nos contemporains n’a plus les moyens de suivre, alors il faut qu’on arrête de leur imposer des règles faites pour une Europe de nouveaux riches, puisqu’ils sont en train de devenir des nouveaux pauvres. Dans le domaine de la construction artisanale par exemple, celle qu’on fait soi-même ou qu’on fait faire par un artisan de proximité, une construction qui concerne par définition les gens qui n’ont pas beaucoup de moyens, les exigences en matière d’isolation ont pratiquement doublé la note voire triplé pour les cumulus dits thermodynamiques ou les fenêtres.

Dernières émissions

Pour aller plus loin :