CHRISTIAN COMBAZ : LA FRANCE DE CAMPAGNOL / COMPIL DU 05/12/2016 AU 09/12/2016

Compilation des émissions “La France de Campagnol” de TV Libertés, du 5 décembre au 9 décembre 2016. Avec Christian Combaz.

Un coiffeur itinérant homosexuel

La France au campagnol – Hélas hélas mon petit coiffeur n’était pas au bout de ses mauvaises surprises, de ses déceptions. Pourquoi ? D’abord parce qu’ il faut dire qu’il aimait bien Alain Juppé en politique, il le trouvait rassurant et ouvert et il n’écoutait pas ceux qui disaient qu’il était plutôt démagogue et lâche. Mais il n’aurait jamais pensé être déçu à ce point-là. Oui parce que figurez-vous, parmi les deux chanteurs issus du groupe qui appelait au meurtre des homos,il y en avait un qui s’appelait Black M et l’Elysée voulait le voir chanter à Verdun.

Bon, ça ne s’est pas fait, comme on le sait, il y a eu des contretemps, mais surtout Alain Juppé et son équipe de campagne, les Benoit Apparu, les Hervé Gaymard, enfin tous ces gens cravatés, humanistes, qui adorent la diversité ont déclaré à ce moment-là que c’était dommage d’avoir annulé le concert . Ils trouvaient qu’on faisait trop histoires pour si peu. Alors là mon petit coiffeur de campagne a dépensé deux euros à la primaire pour dire ce qu’il pensait d’Alain Juppé et je ne saurais l’en blâmer.

 

Ultra-violence en solde

La scène à laquelle on assiste fréquemment autour du 15 décembre est donc à peu près la suivante : un gamin de douze ans dit à table : Oh non Grand-père ne veut pas me commander Call of Duty pour noël. La mère répond t’en fais pas moi je le ferai. Les zones rurales ou semi rurales sont vraiment un laboratoire idéal pour mesurer le rapport qui existe entre la condition sociale, la démission parentale et la violence des enfants. Il s’agit de 10 % des enfants à peine, mais ils ont le pouvoir d’infecter tout leur entourage dans la cour de l’école dès la rentrée de janvier. Ils n’ont qu’à inviter les autres à venir jouer chez eux. Ils n’ont qu’à raconter aux plus faibles, aux plus impressionnables, ce qui se passe dans les jeux ou dans le cinéma qu’ils appellent dégueulasse. Parfois c’est le professeur lui-même qui donne dans le dégueulasse. Parce qu’il est encore plus immature.

On se souvient de ce prof de maths qui en 2013 à Colombes avait trouvé amusant de montrer à ses élèves de sixième le film d’horreur Saw où l’on sciait en deux des gens tout vivants. Eh bien figurez-vous qu’une mère de Campagnol m’a dit, l’année suivante, avoir vu le même film en vente en dvd à trois euros, dans un magasin de cadeaux, une enseigne à quatre lettres, où l’on vend principalement des bougies de la vaisselle à fleurs et des sets de table mickey.

 

Apprendre le turc malgré soi

Les parents se sont finalement ligués pour dire à l’inspection d’Académie qu’ils en avaient par dessus la tête que leurs enfants entendent parler de la Turquie en CE2, et immédiatement se sont vu signifier par les frères et les cousins de l’enseignante en question qu’on savait où ils habitaient. Nous savons nous ce que signifie cette expression délicieuse popularisée par l’humoriste Djamel que nous adorons tous. Et du coup la mère plaignante dit sérieusement qu’elle va songer à retrouver du travail près de Campagnol parce qu’elle ne peut plus supporter cette atmosphère de chantage et d’intimidation mafieuse.

C’est ainsi qu’on se prépare tout doucement un scénario à la libanaise où l’on va se réinstaller à la montagne pour avoir la paix, la sécurité, l’unité, pendant que la côte est livrée à des enseignants qui vous expliquent les mérites d’Erdogan en CE2.

 

Le loup et le préfet

“Si tu as des choses à obtenir du préfet en ce moment, comme une autorisation d’extension, une éolienne, une coupe d’arbres, il vaut mieux ne pas l’énerver avec cette histoire de loups”. “Bon je m’en fous” dit l’éleveur qui vient d’avoir un éclair de génie, “comme mon fils aîné était là, ce fameux week-end et qu’il est informaticien, il a fait une copie de la mémoire vidéo, donc j’ai un double et je vais aller le balancer sur Youtube”.

Eh bien, croyez-le ou non, depuis, les services de l’état ont rendu visite une dizaine de fois à mon éleveur , en hésitant visiblement entre la menace, est-ce que vos installations sont conformes, etc, et la carotte, est-ce que vous avez besoin d’un conseil pour monter votre dossier d’éolienne. Jusqu’ici entre le bâton et la carotte, le préfet n’a encore pas tranché, mais je vous tiendrai au courant. Quant à savoir ce que mérite ce genre de préfet, pour moi c’est plutôt le bâton.

 

Poubelles petites mais chères

Vous connaissez la fameuse expression de qui se moque t-on ? Pour une fois je vais vous dire expressément de qui on se moque. On se moque de la personne âgée à qui on a dit qu’il fallait trier en la culpabilisant pendant dix ans pour finalement lui expliquer qu’elle doit aller trier à un kilomètre (à 83 ans). Du coup elle ne trie rien du tout évidemment . Quand le vieux Marcel par exemple fait le compte de ce qu’on exige de lui en échange d’un pareil mépris, il dit qu’il ne faut pas prendre les gens pour des cons.

Ensuite on se moque des villageois dont la taxe d’ordures ménagères ne cesse d’augmenter pour un service toujours en baisse. Et puis on se moque des contribuables en achetant à leur frais des camions compliqués qui ne transportent que de petites poubelles insuffisantes pour 15 jours. On se moque enfin des milliers d’éboueurs qui ont été mis au chômage par les conseils généraux sur la recommandation d’une allumée en tailleur beige du genre Ségolène Royal . Le tout pour enrichir le fabricant du camion à bras articulé, lequel est en panne tous les 2 mois mais fait l’objet d’un contrat de maintenance sur site dont le montant n’a jamais été révélé, sans doute pour éviter les débordements. Mais il est à craindre vous allez voir que ça ne finisse par déborder quand même.

Dernières émissions

Pour aller plus loin :