JOURNAL DU LUNDI 11 AVRIL 2016 : SOCIÉTÉ / NUIT DEBOUT : LA RÉVOLTE DES BOBOS CASSEURS ?

Journal du Lundi 11 avril 201

Société / Nuit Debout : la révolte des bobos casseurs ?

Les manifestants de Nuit Debout n’en finissent plus de faire parler d’eux… Depuis une dizaine de jours, ils occupent la place de la République à Paris pour contester le projet de loi travail de Myriam El Khomri… Revendication à laquelle s’ajoutent d’autres, hétéroclites, dont la liste est impossible à tenir à jour tellement elle est longue… Les manifestants ont été évacués ce lundi matin par la police mais une nouvelle demande d’autorisation de manifester a été déposée pour ce soir… Qui est vraiment derrière Nuit Debout ? Décryptage : Natasha Koenigsberg.

Il suffit de regarder les images diffusées dans les médias, ou mieux encore, de se rendre place de la République à Paris, pour se faire une idée sur Nuit debout… Les familles de Roms ou d’immigrés sans papiers qui y élisent traditionnellement domicile en ont tout simplement été chassées par une jeunesse hétéroclite qui revendique contre… contre quoi en fait ? Contre à peu près tout. C’est leur premier point commun, ils sont contre tout. Leur deuxième point commun, c’est qu’ils n’ont pour la plupart pas besoin de travailler pour payer leur loyer à la fin du mois, ou manger au Mac Donalds du coin, servis par des jeunes, comme eux, mais des jeunes qui eux, ont bien besoin de cet emploi.
Ces jeunes et moins jeunes d’ailleurs, ravis de se retrouver sous les mêmes bannières poing en l’air que des minettes en mal de sensations fortes… des petits minets aussi d’ailleurs, sont surtout des bobos dans toute leur splendeur… Ce n’est pas la Seine-Saint-Denis qui manifeste place de la République, mais le Marais. Les derniers représentants de cette gauche humaniste bien pensante qui habite dans les quartiers animés du centre et de l’Est parisien…
Il ne faut donc pas s’étonner de trouver au rang des soutiens de Nuit Debout l’ancienne vice présidente des Républicains, Nathalie Kosciusko Morizet. “Il faut aller place de la République. C’est une génération qui se pose des questions”… Insatisfaite de la forme actuelle de la politique” déclare-t-elle dans le Journal du Dimanche, autre journal bobo par excellence. Pour elle, comme pour Emmanuel Macron, “aujourd’hui, les gens ne sont plus 100 % de gauche ou 100 % de droite. C’est beaucoup plus compliqué que cela…”.
Résultat, Nuit debout, pour NKM, n’est pas un mouvement de gauche. Et de prévenir le gouvernement : les mouvements sociaux naissent à l’équinoxe et explosent au solstice”. On attend donc de pied ferme une Révolution avec les jeunes bobos de Nuit Debout dans le rôle des sans culottes et NKM le poitrail à l’air, Louboutins au pied dans le rôle de la Marianne à l’étendard, le tout en direct sur BFM TV. Ca devrait déménager.

Terrorisme / Paris – Bruxelles : un seul et même réseau

La France, cible privilégiée de l’Etat islamique. C’est en tout cas ce qui ressort des déclarations de Mohamed Abrini, l’homme au chapeau de l’aéroport de Bruxelles. Interpellé vendredi à Anderlecht, l’individu affirme que les terroristes du 22 mars avaient l’intention d’attaquer le quartier de la Défense dans les Hauts-de-Seine et l’association catholique traditionnelle Civitas. Une information retrouvée dans l’ordinateur d’Ibrahim El Bakraoui, l’un des kamikazes de l’aéroport belge de Zaventem. Le président de l’association Alain Escada exprime sa surprise :

(ITW Alain Escada)

Un enregistrement de Najim Laachraoui, l’autre terroriste de l’aéroport de Zaventem, évoque un projet d’attentat début juin pour faire annuler l’Euro de Footbal. Des plans contrariés par l’arrestation de Salah Abdeslam, le 18 mars. Le commando regroupé à Bruxelles détenait d’importantes quantités d’explosifs. Les terroristes cherchaient également a utiliser des virus et des bactéries. En effet, le complice de Reda Kriket, l’Algérien Abderrahmane Ameuroud, arrêté le 25 mars à Schaerbeek, transportait un sac rempli d’excréments et de testicules d’animaux. Selon un avis diffusé à tous les services de police belges, un contact direct avec ces substances pouvait entraîner “des maladies telles que le typhus, le tétanos, le botulisme, le choléra ou la listériose”. Parmi les 16 terroristes ayant frappé Paris et Bruxelles, 13 sont morts et 3 ont été interpellés. Rappelons que sur les 500 Belges partis rejoindre les rangs de l’Etat islamique, 130 sont revenus dont la grande majorité est en liberté.
En parallèle, les enquêteurs en savent un peu plus sur Fabien Clain. Ce Français converti d’origine réunionnaise avait revendiqué les attentats du 13 novembre depuis Raqqa en Syrie. Condamné à 5 ans de prison en 2009, pour son implication dans la filière de recrutement d’Artigat, il en était sorti dès 2012. Entre le 21 février et le 7 mars 2015, bravant son contrôle judiciaire, il s’est rendu à 3 reprises dans un magasin Hi-Fi de Toulouse malgré une interdiction de séjour. Il achètera un matériel de haute qualité pour faire ses enregistrements pour l’Etat islamique avant de partir en Syrie le 9 mars avec sa femme et ses 3 enfants. Fabien Clain est suspecté d’avoir commandité l’attentat échoué de Sid Ahmed Ghlam contre l’église de Villejuif en région parisienne.

Immigration / La frontière grecque sous tension

Nouvelles violences à la frontière gréco-macédonienne ! Dimanche matin, 3 groupes de 500 clandestins ont affronté les forces de l’ordre en essayant de franchir le grillage installé entre les 2 pays. La police macédonienne a dû utiliser des gaz lacrymogène et des grenades assourdissantes. Des illégaux ont expliqué à la presse avoir également été touchés par des tirs de balles en plastiques, ce qu’a nié le porte-parole de la police Liza Bendvska. Plusieurs dizaines de clandestins ont été soignés par les ONG présentes sur place. 3 policiers ont également été hospitalisés. Environ 11 000 personnes logent depuis un mois et demi dans le campement d’Idomeni, un village proche de la frontière.

Parallèlement, la Turquie continue de rapatrier sur son sol les migrants entrés illégalement en Europe, selon les termes de l’accord signé avec l’Union européenne le 18 mars dernier. 2 ferries, essentiellement remplis de Pakistanais, ont ainsi été renvoyés de Grèce vendredi. Le départ des bateaux a été retardé par des manifestants d’extrême gauche, attachés aux embarcations avant d’être délogés par les garde-côtes grecs. L’accord pourrait cependant être remis en cause. Le président turc Recep Tayyip Erdogan s’estime en effet lésé par Bruxelles.

L’actualité en bref

– Démission du premier ministre ukrainien ! Dimanche, après des mois d’une crise politique et sociale, Arseni Iatseniouk a annoncé son départ. En cause ? Ses promesses de réformes non tenues et sa défense systématique des intérêts des oligarques. Le taux de corruption est à son niveau le plus élevé depuis 2006. Il y a un mois, le président Porochenko avait appelé à la démission de son premier ministre. Mais si celle-ci est effective aujourd’hui, elle n’entravera en rien la politique du gouvernement. En effet, Volodymyr Groïssman, futur premier ministre, va continuer la politique pro-occidentale, souhaitée par le président Porochenko. A savoir, une politique anti-russe, une volonté d’intégrer l’OTAN, ainsi que l’Union européenne.

– “On ne livrera pas Jeanne une deuxième fois”. Philippe de Villiers, fondateur du Puy du Fou, est prêt à aller en prison pour conserver l’anneau fraîchement récupéré en France. De son côté, le Conseil des Arts britanniques considère que cette acquisition sans licence d’exportation s’apparente à un détournement de bien national. L’institution réclame donc la mise sous séquestre de la bague en attendant un procès. Les responsables du Puy du Fou ont tout de même rempli le formulaire pour obtenir cette licence. Philippe de Villiers encourt une peine de 6 ans de prison et une amende d’un million d’euros.

– Les stewards homosexuels d’Air France boycottent l’Iran ! Alors que les femmes pilotes ou hôtesses ont obtenu le droit de refuser d’aller en Iran pour ne pas avoir à se voiler sur le tarmac, un certain Laurent M a lancé une pétition pour obtenir les mêmes droits. Le motif ? Son homosexualité ! En effet, l’Iran considère l’homosexualité comme un crime et le punit par la peine capitale. Pour l’auteur de cette initiative, “il est inconcevable de forcer quelqu’un à se rendre dans un pays où ses semblables sont condamnés pour qui ils sont”. 5 jours après son lancement, la pétition n’a pas dépassé la barre des 1 500 signatures. Il est vrai que contrairement au sexe, l’orientation sexuelle ne se voit pas pas sur le visage… ni sur le passeport.

– Jeudi dernier, 2 hommes de 22 et 25 ans ont été agressés sur une aire d’autoroute de Norrent-Fontes, dans le Pas-de-Calais. Une quinzaine de migrants armés, dont le camp était installé à proximité, les ont attaqués. Leur voiture a été détruite. Des objets de valeur ainsi que des documents ont été volés. Les 2 victimes ont été grièvement blessées. L’une souffre d’une fracture de la mâchoire, l’autre d’un traumatisme crânien. Selon la gendarmerie, il est quasiment impossible de retrouver les auteurs de cette agression. La mère de l’un des 2 jeunes a déclaré au collectif des Calaisiens en colère sa “honte de la France”.

Société / Colloque Iliade : le réveil européen

Retour sur le succès de l’Iliade. Samedi, le 3e colloque de l’Institut était organisé à Paris, à la maison de la Chimie. Près de 1 200 personnes se sont données rendez-vous pour écouter de nombreux conférenciers s’exprimer sur le réveil de l’Europe face à l’assaut migratoire.

(REPORTAGE)

Dernières émissions

Pour aller plus loin :